POUR VOUS LES FEMMES PAR TONY RICHARD ( FOR YOU THE WOMEN )  DANS MA MAISON DE PAPIER ENTRE LA PLUME ET L'ENCRIER / LE SOUFFLE DES MOTS CARESSE L'ÂME / POÈME ET POÉSIE PAR TONY RICHARD /

POUR VOUS LES FEMMES PAR TONY RICHARD ( FOR YOU THE WOMEN ) Dans ma maison de papier entre la plume et l'encrier sur le flot des pensées mon coeur s'est égaré. Deux cœurs sur un même chemin s'inventent des lendemains sous les lueurs de la passion. Aux flux des émotions sans bruit s'égrènent les printemps sur le film du temps aux vœux de Cupidon. Basic instinct unit souvent deux mains . La Poésie est à la vie la lumière de ses nuits . Elle est un miroir, les brumes de l'espoir .. Le souffle des mots caresse l'âme dans l'écrin du souvenir. L'écrin du souvenir se berce de quelques soupirs la mélodie du temps comme pour le retenir. L'instant ne pas se le laisser mourir de peur de se sentir trop vite vieillir. http://www.pourvouslesfemmes.com/article-pour-vous-les-femmes.html Copyright 00047540 Copyrightdépôt 00050258.htm

LA GASTRO PAR TONY RICHARD / SUR LE TRÔNE POSÉ COMME UN REPLAY PAR TONY RICHARD / POÉTIQUEMENT PARLANT PAR TONY RICHARD / LA POÉSIE DANS LE COEUR PAR TONY RICHARD / POÉTIQUEMENT PENSANT PAR TONY RICHARD

Publié le 20 Septembre 2020 par Tony richard

 

 

 

LA GASTRO

  

Par Tony richard

  

24 Janvier 2011

 

 

 

 

 

 

 

Sur le trône posé

Juste un peu hébété

Tu le cherches le papier.

 

À ce moment tout peut passer

La chasse d'eau en continu

Le flux et le reflux.

 

Aie les voisins

Mon dieu quel potin.

 

Tu as le popotin coincé

Sur la cuvette comme un replay.

 

Tu revois le dîner

Expresso c'est balayé.

 

Tu crois que c'est fini

Et non c'est reparti.

 

 Vite la bassine

Presque par les narines.

 

Tu penses que tu vas succomber

Un coup d'aérosol te fait planer.

 

Senteur marine

Cache l'urine.

 

Ouf trois ou quatre heures

Un vrai malheur.

 

Puis l’accalmie

Envie du lit.

 

Guibolles presque toutes molles

Tu en rigole

Et tu te dis

Pas belle la vie.

 

Demain c'est le boulot

Ceux qui te voient de haut

De leur trône descendu

Auront un jour bobo cucul.

 

De cet instant pour rire

Un moment de plaisir.

 

On est bien peu de chose

Et mon amie la rose

Me l'a dit ce matin

De son doux coeur chagrin.

 

 

TONY  RICHARD

 

 

COPYDÉPÔT

 

00047540

 

 

LA GASTRO

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.pourvouslesfemmes.com/article-la-gastro-120875375.html

 

 

 

Commenter cet article