POUR VOUS LES FEMMES PAR TONY RICHARD ( FOR YOU THE WOMEN )  DANS MA MAISON DE PAPIER ENTRE LA PLUME ET L'ENCRIER / LE SOUFFLE DES MOTS CARESSE L'ÂME / POÈME ET POÉSIE PAR TONY RICHARD /

POUR VOUS LES FEMMES PAR TONY RICHARD ( FOR YOU THE WOMEN ) Dans ma maison de papier entre la plume et l'encrier sur le flot des pensées mon coeur s'est égaré. Deux cœurs sur un même chemin s'inventent des lendemains sous les lueurs de la passion. Aux flux des émotions sans bruit s'égrènent les printemps sur le film du temps aux vœux de Cupidon. Basic instinct unit souvent deux mains . La Poésie est à la vie la lumière de ses nuits . Elle est un miroir, les brumes de l'espoir .. Le souffle des mots caresse l'âme dans l'écrin du souvenir. L'écrin du souvenir se berce de quelques soupirs la mélodie du temps comme pour le retenir. L'instant ne pas se le laisser mourir de peur de se sentir trop vite vieillir. http://www.pourvouslesfemmes.com/article-pour-vous-les-femmes.html Copyright 00047540 Copyrightdépôt 00050258.htm

LE PRIX DU PASSÉ PAR TONY RICHARD / LES MORSURES DU CHAGRIN SE COLLENT AUX LENDEMAINS / LA POÉSIE DANS LE COEUR / POÉTIQUEMENT PARLANT / POÉTIQUEMENT PENSANT PAR TONY RICHARD

Publié le 16 Avril 2020 par Tony richard

 

 

LE PRIX DU PASSÉ

  

Par Tony richard

  

30 Août 2016

 

Si petits au fond les souvenirs si grands Création par Tony richard pour le prix du passé. Tous droits réservés

 

 

 

Dans des croyances serties

Se bercent des pays.

Chemins de vie

Rien ne s’oublie.

 

Les rêves d’enfants

Par l’âme des grands.

Les modes de vies

Et leurs longues nuits

Sans que la peur s’enfuit.

Nous étions si petits.

 

Toutes ces destinations

Mais pour nous quelles raisons.

Nous n’avions pas le choix

La parole est au roi.

 

Les temps ont bien changé

Mais les plaies incrustées

Jamais ne se referment

Le fer rouge sur le derme.

 

La mort la caresser

Sans l’avoir demandée.

Les chemins imposés.

Qui pourra effacer

Devenir l’étranger

Aux attaches déracinées.

 

Les morsures du chagrin

Se collent aux lendemains.

Vous qui êtes les miens

Te souviens-tu enfant nos liens.

 

La vie qui nous sépare

N’a pas crié gare.

On fait taire plus facilement

Sur le cheminement du temps

Un être esseulé

Qu’un noyau bien soudé.

 

Ainsi va la vie

Le prix de l’oubli,

L'angoisse de certaines nuits.

Nous étions si petits.

 

 

Tony richard

 

 

 

COPYDÉPÔT

 

00047540

 

 

 

LE PRIX DU PASSÉ

 

 

Création Copyright par Tony richard pour Le prix du passé. Tous droits réservés

 

 

 

http://www.pourvouslesfemmes.com/article-le-prix-du-passé-122974820.html

 

 

 

 

Commenter cet article

lady 28/03/2018 05:08

...bonjour Tony....
...il y a des pages de notre vie, qu'il est pénible de relire. Certaines de ces pages ont servi de base pour notre vécu actuel....de jour en jour, le livre de notre vie s'écrit un peu, on essaie d'y mettre de poésie pour lui donner de la couleur et de la musique....

Merci pour tes chauds rayons de soleil....
Merci pour Pacha et son Relooking..;)

Bonne journée

ly xx

Tony richard 28/03/2018 06:07

bonjour Lady !
Chemins de vies rien ne s'oublie , les modes de vies et leurs longues nuits .Les morsures du chagrin se collent aux lendemains ...
Belle journée à Toi Ly !
Plume de velours pour Boule de peluche.
Bisous emmitouflés.
Tony richard

. 27/03/2018 08:00

La vie qui nous sépare n’a pas crié gare . On fait taire plus facilement sur le cheminement du temps un être esseulé qu’un noyau bien soudé .
Tony richard