POUR VOUS LES FEMMES PAR TONY RICHARD ( FOR YOU THE WOMEN )  DANS MA MAISON DE PAPIER ENTRE LA PLUME ET L'ENCRIER / LE SOUFFLE DES MOTS CARESSE L'ÂME / POÈME ET POÉSIE PAR TONY RICHARD /

POUR VOUS LES FEMMES PAR TONY RICHARD ( FOR YOU THE WOMEN ) Dans ma maison de papier entre la plume et l'encrier sur le flot des pensées mon coeur s'est égaré. Deux cœurs sur un même chemin s'inventent des lendemains sous les lueurs de la passion. Aux flux des émotions sans bruit s'égrènent les printemps sur le film du temps aux vœux de Cupidon. Basic instinct unit souvent deux mains . La Poésie est à la vie la lumière de ses nuits . Elle est un miroir, les brumes de l'espoir .. Le souffle des mots caresse l'âme dans l'écrin du souvenir. L'écrin du souvenir se berce de quelques soupirs la mélodie du temps comme pour le retenir. L'instant ne pas se le laisser mourir de peur de se sentir trop vite vieillir. http://www.pourvouslesfemmes.com/article-pour-vous-les-femmes.html Copyright 00047540 Copyrightdépôt 00050258.htm

PAS PLUS PAR TONY RICHARD - THEBOOKEDITION RECUEIL PAS PLUS PAR TONY RICHARD - POÉTIQUEMENT PARLANT PAR TONY RICHARD - POÉTIQUEMENT PENSANT PAR TONY RICHARD

Publié le 8 Septembre 2019 par Tony richard

 

 

PAS PLUS

  

Par Tony richard

   

20 Février 2017

 

 

Page de couverture par Tony richard pour le recueil PAS PLUS. Tous droits réservés

 

 

 

 

N° ISBN : 9782955866726

 

166 Pages

 

 

 

 

 

Balade au creux du virtuel

Entre réel et irréel.

 


La poésie est l'arc-en-ciel du cœur,

Elle berce souvent des heures,

Ses mots comme des caresses

Abreuvent souvent l'ivresse.

 

 

 

TONY  RICHARD

 

 

 

COPYDÉPÔT

 

00047540

 

 

PAS PLUS

 

 

Page de couverture par Tony richard pour le recueil PAS PLUS. Tous droits réservés

 

 

 

 

ISBN : 9782955866726

 

166 Pages

 

 

 

 

 

 

http://www.pourvouslesfemmes.com/article-pas-plus.html

 

 

 

Commenter cet article

Tony richard 25/02/2017 19:03

Balade au creux du virtuel entre réel et irréel .
Les mots comme des caresses abreuvent souvent l'ivresse .
Tony richard