POUR VOUS LES FEMMES PAR TONY RICHARD ( FOR YOU THE WOMEN )  DANS MA MAISON DE PAPIER ENTRE LA PLUME ET L'ENCRIER / LE SOUFFLE DES MOTS CARESSE L'ÂME / POÈME ET POÉSIE PAR TONY RICHARD /

POUR VOUS LES FEMMES PAR TONY RICHARD ( FOR YOU THE WOMEN ) Dans ma maison de papier entre la plume et l'encrier sur le flot des pensées mon coeur s'est égaré. Deux cœurs sur un même chemin s'inventent des lendemains sous les lueurs de la passion. Aux flux des émotions sans bruit s'égrènent les printemps sur le film du temps aux vœux de Cupidon. Basic instinct unit souvent deux mains . La Poésie est à la vie la lumière de ses nuits . Elle est un miroir, les brumes de l'espoir .. Le souffle des mots caresse l'âme dans l'écrin du souvenir. L'écrin du souvenir se berce de quelques soupirs la mélodie du temps comme pour le retenir. L'instant ne pas se le laisser mourir de peur de se sentir trop vite vieillir. Aujourd'hui emportera et demain naîtra ! De quelques lignes te faire un signe. Si loin là bas mais proche parfois, seul le silence sait ça, Le chant du coeur c'est un ailleurs. Tony richard Copyright 00047540 Copyright 00050258-1 Tous les copyrights valides et actifs qui sont reliés au numéro du détenteur indiqué figurent dans ses pages. La reproduction des œuvres décrites, sans l'autorisation du détenteur des droits d'auteur inscrit dans ses pages, est un acte illégal.

CRUELLE CONFESSION PAR TONY RICHARD / LES SILLONS DU PASSÉ PAR TONY RICHARD / POÉTIQUEMENT PARLANT PAR TONY RICHARD / LA POÉSIE DANS LE COEUR PAR TONY RICHARD / POÉTIQUEMENT PENSANT PAR TONY RICHARD

Publié le 5 Avril 2020 par Tony richard

 

 

 

 

 

 

CRUELLE CONFESSION

  

Par Tony richard

  

06 octobre 2007

 

 

Les sillons du passé Création par Tony richard pour le poème Cruelle confession. Tous droits réservés

 

 

 

 

 

Il y a bien longtemps

Bien au-delà des ans,

Je leur ai demandé

Où donc suis-je née,

Mon nom est différent

De vous qui êtes parents.

 

Enfant abandonnée

Nous t'avons adoptée,

Sur cette simple vérité

Les mots se sont figés.

 

Je vivais normalement

Comme tous petits enfants.

 

Jeune femme mariée

J'ai bientôt enfanté.

 

Revenue à une réalité

Par l'envoi d'un courrier,

Ma mère prostituée

Vivait dans la saleté.

 

Abandonnée simplement torturée

Je rêvais d'être aimée

Mais l'homme s'éloignait

Mes sentiments disparaissaient.

 

Les sillons du passé

Comme sur ma peau gravée.

Mon enfant je l'aimerai

Je me le suis juré.

 

Je finirai bien par construire

Un semblant d'avenir,

Rien que pour elle

Ma petite hirondelle.

 

Je veux tant être bien

Malgré le sort d'un dur chemin.

 

 

TONY  RICHARD

 

 

COPYDÉPÔT

00047540

 

 

CRUELLE CONFESSION

 

 

Création Copyright par Tony richard pour le poème Cruelle confession. Tous droits réservés

 

 

https://www.pourvouslesfemmes.com/article-cruelle-confession-122765322.html

 

 

 

 

Commenter cet article

Capucine 01/03/2014 12:41

Bonjour Tony,

Un bel écrit d’une grande sensibilité où les émotions culminent au plus fort de la confession comme un nuage noir à l’horizon que l’espoir cherchera à percer pour donner à l’avenir la lumière d’une
autre vie sur le chemin tant espéré de l’oubli.

La Création est justement expressive.
Bises
Capucine

Tony richard 01/03/2014 15:41



Bonjour Capucine.


Merci pour ce commentaire aux reflets que cet écrit


donne aux émotions partagées .


 


Tony



isa 28/02/2014 20:49

C'est un beau poème sur la réalité difficile à assumer. Très émouvant dans tes mots et cruelle confession dans la pensée qui fait mal à l'enfance à jamais.... Merci pour ce beau partage. Continue à
écrire , c'est une joie de te lire... et ça fait un bien fou pour libérer notre esprit... A bientôt

Tony richard 28/02/2014 20:51



Wouah  ce soir je suis comblé !!!


Merci